La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Livre] La Guerre des Anciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malwelch
Membre
Légionaire
Draenei Paladin
chevalier d'Argus
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 45
Localisation : Quelques part en Azeorth

MessageSujet: [Livre] La Guerre des Anciens.   Mar 28 Juin - 3:04

L'utilisation imprudente de la magie par les Bien-nés fit déborder des spirales d'énergie hors du Puits d'éternité dans la Ténèbre de l'Au-delà. Ces traînées d'énergie envahirent le Néant Distordu et furent ressenties par d'effroyables esprits étrangers. Sargeras, le Grand Ennemi de toute vie, le Ravageur des mondes, huma les puissants effluves d'énergie et fut conduit jusqu'à leur lointain point d'origine.

Il espionna le monde primordial d'Azeroth et sentit les énergies sans fin du Puits d'éternité. Sargeras en devint fou de désir. Le grand dieu noir du Vide sans nom décida de détruire ce monde naissant et de s'emparer de ses énergies.

Sargeras rassembla sa vaste armée démoniaque, connue sous le nom de Légion ardente, et se mit en branle vers le monde paisible d'Azeroth. La Légion, qui comptait un million de démons hurlants rassemblés dans les lieux les plus reculés de l'univers, se mit à bouillonner à l'idée de la conquête. Les lieutenants de Sargeras, Archimonde le Profanateur et Mannoroth le Destructeur, préparèrent les serviteurs infernaux à la grande offensive.

La reine Azshara, subjuguée par la terrible extase de sa magie, succomba à l'indéniable pouvoir de Sargeras et lui offrit le droit d'entrer dans son monde. Même ses serviteurs bien-nés furent entraînés par l'inévitable corruption de la magie et commencèrent à adorer Sargeras comme leur dieu. Pour montrer leur allégeance à la Légion, les Bien-nés aidèrent leur reine à ouvrir un grand portail tourbillonnant dans les profondeurs du Puits d'éternité.

Une fois ses préparatifs terminés, Sargeras lança sa dramatique invasion d'Azeroth. Les guerriers démons de la Légion ardente s'engouffrèrent dans le monde à travers le Puits d'éternité et firent le siège des cités assoupies des elfes. Menée par Archimonde et Mannoroth, la Légion se répandit sur les terres de Kalimdor, ne laissant que cendres et larmes dans son sillage.

Les sorciers démoniaques appelèrent à eux les infernaux qui s'écrasèrent comme des météorites impies sur les colonnes raffinées des temples de Kalimdor. La Garde maudite, composée d'assassins sanguinaires, traversa les champs de Kalimdor en exterminant tout le monde sur son passage. Des meutes de gangrechiens sauvages ravagèrent les campagnes sans la moindre opposition. Les braves guerriers kaldorei se précipitèrent pour tenter de défendre leur terre natale, mais ils durent rompre, pouce par pouce, devant la furie meurtrière de la Légion.

Malfurion Hurlorage décida de trouver coûte que coûte de l'aide pour son peuple assiégé. Hurlorage, dont le propre frère Illidan pratiquait la magie des Bien-nés, était rendu furieux par la corruption grandissante de la classe supérieure. Il persuada Illidan de renoncer à sa dangereuse obsession et il se mit en quête de Cénarius dans le but de rassembler une force de résistance.

La belle et jeune prêtresse Tyrande accepta d'accompagner les deux frères au nom d'Elune. Bien que Malfurion et Illidan partageassent un chaste amour pour la noble prêtresse, le coeur de Tyrande appartenait à Malfurion seul. Illidan fut blessé par l'idylle naissante de son frère avec Tyrande, mais savait que sa souffrance n'était rien en regard de sa dépendance à la magie.

Illidan, qui était devenu captif de la fascination magique, luttait pour conserver le contrôle de lui-même, pour repousser l'envie dévorante qu'il ressentait de goûter à nouveau aux énergies du Puits. Cependant, avec l'aide patiente de Tyrande, il parvint à se contenir et il aida son frère à trouver le demi-dieu Cénarius, qui vivait en reclus.

Cénarius, qui vivait au sein des Plaines sacrées du lointain mont Hyjal, accepta d'aider les elfes de la nuit en retrouvant les anciens dragons et en sollicitant leur appui. Les dragons, conduits par le grand léviathan rouge, Alexstrasza, acceptèrent de se porter à la rencontre des démons et de leurs maîtres infernaux.

Cénarius, appelant tous les esprits des forêts enchantées, rallia une armée d'antiques hommes-arbres et les conduisit à l'attaque de la Légion dans une audacieuse opération au sol. Les alliés des elfes de la nuit convergèrent vers le temple d'Azshara et le Puits d'éternité et la guerre totale commença. Malgré la puissance de leurs nouveaux alliés, Malfurion et ses compagnons réalisèrent que la Légion ne pouvait être vaincue par des combattants conventionnels.

Tandis que la bataille formidable faisait rage autour de la capitale Azshara, la reine naïve et trompée attendait l'arrivée de Sargeras. Le seigneur de la Légion se préparait à passer par le Puits d'éternité dans le monde ravagé par la guerre. Son ombre immense s'approchait toujours plus du Puits lorsque Azshara rassembla les plus puissants de ses serviteurs bien-nés. En liant leurs pouvoirs magiques dans un seul sort focalisé, ils cherchèrent à créer une porte assez vaste pour laisser passer Sargeras.

Tandis que la bataille faisait rage sur les champs calcinés de Kalimdor, un terrible événement survint. Les détails en sont perdus, mais on sait que Neltharion, l'Aspect dragon de la Terre, devint fou durant une bataille vitale contre la Légion ardente. Il commença à se disloquer tandis que les flammes et la rage surgissaient de son côté obscur. Prenant le nom d'Aile de mort, le dragon brûlant se retourna contre ses frères et éloigna les cinq tribus de dragons du champ de bataille.

La soudaine trahison d'Aile de mort fut si destructrice que les cinq tribus de dragons ne s'en remirent jamais complètement. Blessés et choqués, Alexstrasza et les autres dragons nobles durent abandonner leurs alliés mortels. Malfurion et ses compagnons, désormais surclassés en nombre, purent à peine survivre au massacre qui suivit.

Malfurion, convaincu que le Puits d'éternité était le lien ombilical des démons avec le monde physique, insista pour le détruire. Ses compagnons, sachant que le Puits était la source de leur immortalité et de leurs pouvoirs, furent choqués par cette suggestion. Mais Tyrande, comprenant la sagesse des propositions de Malfurion, convainquit Cénarius et les dragons de prendre le temple d'Azshara d'assaut et de trouver un moyen pour fermer le Puits à jamais.

_________________
A l'ombre de mon bouclier se cache mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre] La Guerre des Anciens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers: