La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Journal] Journal Endommagé de l'Apprenti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malwelch
Membre
Légionaire
Draenei Paladin
chevalier d'Argus
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 45
Localisation : Quelques part en Azeorth

MessageSujet: [Journal] Journal Endommagé de l'Apprenti.   Mar 28 Juin - 2:59



2 déc. de l'année 20
Le froid cette année a été particulièrement cruel. J'ai appris à mes dépends que peu importe le nombre de couches de vêtements que je porte sous mes robes, le froid pénètre toujours profondement dans mes os. Les maîtres disent que cela passera, mais j'ai du mal à le croire parfois.

Un petit groupe de travailleurs d'une ferme des environs, près d'Andorhal, a été amené ce matin et envoyé à l'infirmerie de la Citadelle pourpre. Je ne sais pas grand-chose de la maladie qui les frappe mais j'en ai entendu un se plaindre qu'il se sentait faible et souffrait de nausées. J'espère que les maîtres me choisiront pour les aider à trouver un remède pour soigner les fermiers.

2 heures plus tard
Quelle chance ! Un des maîtres m'a informé que j'allais travailler avec les hommes qui ont été amenés d'Andorhal un peu plus tôt. Je compte faire bon usage de cette occasion pour montrer combien mes études ont progressé.

6 heures plus tard
Les choses ne tournent pas de façon aussi glorieuse que je l'avais prévu. La santé des fermiers s'est détériorée rapidement depuis leur arrivée. L'un d'eux a développé des furoncles irritants qui recouvrent de grandes parties de sa peau. J'ai traité le plus sérieusement atteint avec certaines des herbes et des cataplasmes les plus puissants disponibles dans la citadelle. Il devrait y avoir une amélioration notable dans les prochaines heures.

10 heures plus tard
La situation a rapidement échappé à notre contrôle. Tous les sujets sont désormais couverts de lésions qui suintent d'un fluide jaune-vert. Ils sont presque tous inconscients, à présent. Les rares à être encore éveillés se plaignent tour à tour d'un engourdissement qui les paralyse et de douleurs intenses dans les articulations. Tous les sujets ont les yeux d'une couleur laiteuse.

Nos tentatives pour ralentir la progression de la maladie ont échoué. La rumeur s'est répandue parmi les apprentis selon laquelle cette maladie serait de nature magique ; les maîtres ont rapidement réprimé les rumeurs. Un grand nombre des autres apprentis avec lesquels j'ai travaillé sur ce projet se sont retirés de peur que la maladie soit contagieuse et capable de pénétrer nos protections personnelles.

Je me suis excusé afin d'aller prendre l'air sur l'une des terrasses pour m'éclaircir les idées. Je n'étais pas dehors depuis plus de quelques minutes quand j'ai dû retourner à l'intérieur en courant. Mes mains et mes pieds étaient engourdis, et mon nez et mes oreilles montraient les signes d'une exposition modérée à la morsure du givre. Je devrais être plus prudent à l'avenir.

13 heures plus tard
Que la Lumière nous sauve.

Les sujets ont commencé à souffrir de graves hémorragies des yeux et des oreilles. Les maîtres pensent qu'ils seront tous morts dans l'heure. Toutes les tentatives pour arrêter la progression de la maladie ont échoué. J'ai fait tout ce que je pouvais pour apaiser leurs souffrances. J'espère seulement que nous pourrons apprendre quelque chose d'eux après leur mort. Personne ne devrait souffrir comme ces hommes ont souffert. Je prévois de rester avec eux jusqu'à la fin.

Pour empirer les choses, un des gardes a trouvé le cadavre d'un apprenti de première année dans les jardins. Cela n'a pas encore été confirmé mais les rumeurs disent qu'il est mort de froid. Je ne crois pas qu'il ait jamais fait aussi froid ici à Dalaran depuis des décennies, si cela est jamais arrivé.

18 heures plus tard
Les fermiers d'Andorhal sont morts. Je pensais qu'ils seraient enfin en paix mais je me trompais. Quelques minutes après que le dernier eut poussé son dernier souffle, quelque chose d'horrible s'est produit. Leurs cadavres ravagés par la maladie se sont animés on ne sait comment et ont commencé à me griffer, ainsi que les autres mages dans l'infirmerie. Une fois la confusion initiale passée, un des maîtres a mis en place une force pour s'occuper des cadavres réanimés. Les morts-vivants sont rapidement tombé sous nos puissances arcaniques combinées.

Il y a eu peu de blessés. Quelques apprentis ont été griffés ; l'un d'entre nous a été sauvagement mordu et a eu besoin de points de suture. Peu après, des gardes sont arrivés et nous ont escortés, les autres apprentis et moi, jusqu'à nos chambres. J'ai essayé de découvrir ce qui se passait mais ils ne voulaient pas me répondre. Alors qu'on nous emmenait à nos chambres, nous sommes passés près de plusieurs troupes de gardes aux armes brandies. Est-ce cela, être en guerre ?

Lorsque je suis arrivé dans ma chambre, on m'a dit de verrouiller la porte et de ne pas sortir avant qu'un maître ne m'ait personnellement assuré qu'il n'y avait pas de danger. Que se passe-t-il ? Le monde est-il devenu fou ?

24 heures plus tard
Je suis réveillé depuis plus de vingt-quatre heures maintenant. Je suis épuisé mais ma chambre est trop froide pour que je puisse trouver le sommeil. J'ai réussi à envoyer une projection et à contacter certains des autres apprentis enfermés dans leurs chambres. Grâce à eux, j'ai appris pourquoi la citadelle est en alerte maximale. Les maîtres ont organisé des groupes de recherche pour localiser le nécromancien qui a réanimé les cadavres des fermiers décédés.

Il n'y a pas eu de nécromancien en exercice à Dalaran depuis Kel'Thuzad. J'espère que le responsable des horreurs que j'ai vues aujourd'hui se retrouvera bientôt devant la justice.

38 heures plus tard
La quarantaine a été levée et nous autres apprentis avons finalement pu quitter nos chambres. Le nécromancien responsable de la réanimation des fermiers décédés n'a jamais été attrapé mais les maîtres sont certains qu'il ne se trouve pas dans la citadelle ou ailleurs près de Dalaran.

Nous avons repris nos efforts pour en apprendre davantage au sujet de la maladie. Le travail a été assez lent car la plupart des cadavres a été détruite. Les maîtres ont appelé dame Jaina Portvaillant pour qu'elle nous aide dans nos recherches. Elle se téléportera sur place d'ici la fin de la journée. Il paraît qu'elle est très belle ; avec un peu de chance, travailler avec dame Portvaillant me fera oublier ce damné froid.

< ... Le journal est trop endommagé pour être lu au-delà de cet endroit ... >

_________________
A l'ombre de mon bouclier se cache mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Journal] Journal Endommagé de l'Apprenti.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers: