La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Doom : Les bonus du DVD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doom
Administrateur
Capitaine
Humain Chasseur
Soldat Funeste
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 21
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Doom : Les bonus du DVD   Jeu 15 Juin - 17:27

Le concept de making-of d'event était très bien. Pour mon final et en cadeau d'adieu, voilà mes références, mes inspirations, tout. Vous saurez tout. Pratiquement...

Morrowind

Si je fais une partie Morrowind, c'est parce que ce jeu est à mes events et personnages ce que la Bible est la littérature : L'Origine. On aime tous y faire référence...
En vrac, et en liste :
- Mes gags récurrents avec les crabes (Vivi le crabe qui accompagne parfois Arlene Sanders, le crabe sympa et fumeur qui accompagnait Doom, les crabes qui entouraient Phobos, …) sont un hommage à la peste locale de Morrowind, premier monstre qu'on croise en sortant de Seyda Neen : les crabes de vase (Mudcrabs, aussi appelés Vasards dans Skyrim en VF).
- Drarayne Thelas est un nom que j'utilise pour nommer mes PNJs « éclairs », inventés sur le tas, parce que le groupe a dévié de la direction initiale. C'est le nom d'un PNJ de Morrowind, une Dunmer vivant à Balmora, qui appelle à l'aide la guilde des guerriers pour la première quête du Nérévarine... Tuer des rats dans la cave. Cette quête est déjà une référence à Baldur's Gate, elle-même une référence à un cas d'école du RPG papier. Hommageception.
- Le bâtonnet de poisson. Un gag que je faisais aux nouveaux de la Garde, à mes débuts dans la guilde, qui consistait donc à faire offrir IRP un bâtonnet de poisson au personnage du joueur. Une tradition que je ne fais plus, par flemme. Il s'agit d'une référence plutôt meta, puisqu'il s'agissait d'une tradition sur les forums de Morrowind, où les nouveaux recevaient leur cadeau de bienvenue : Un fishy stick...
- Parchemin d'Icare. Un parchemin que personne n'a jamais découvert IRP, mais qui est présent à chaque event, bien planqué, là où personne voudrait aller chercher. (Dans une des tombes pendant l'event Daemoncula, par exemple) Il s'agit d'un parchemin qu'on peut trouver dans Morrowind et qui sert... à se projeter très haut dans le ciel, et s'écraser lamentablement au sol en retombant.
- Muffin. Il n'a jamais été fait référence à un muffin dans AUCUN event / rp casu / codex de mes personnages. Le Muffin est en effet un objet unique, n'existant qu'en un seul exemplaire dans Morrowind. Trouver le Muffin pendant un de mes events signifie ainsi être l'équivalent du porteur de l'anneau unique...
- Certains sorts et passifs de mes personnages sont directement calqués depuis Morrowind. Kathyr possède par exemple un sort semblable au racial des Hauts-Elfes des Elder Scrolls...
- La tendance qu'ont certains de mes personnages à se battre avec des armes / armures qu'ils ne devraient logiquement pas porter / utiliser est une référence au système de progression de personnage de Morrowind. Par exemple, Lidra utilise IRP une armure en plaques noires, et non une armure en mailles comme le voudrait la logique de Warcraft. De la même manière, Kathyr utilise indistinctement épées, dagues, bâtons, magie et... armes à feu.

XCOM

L'autre inspiration majeure, influence ultime en terme de groupe paramilitaire et de gestion d'un groupe de défense d'un territoire donné. Beaucoup d'éléments de XCOM ont été repris pour la Garde Cendrée « 2.0 » :
Le système de financement de la Garde est directement inspiré du Conseil de XCOM. Une bonne réputation auprès d'un pays augmente son implication dans le projet XCOM, de la même manière que les factions revoient à la hausse leur tribut envers la Garde en accomplissant des missions pour leur compte. De la même manière que XCOM, il aurait été possible qu'une faction abaisse son tribut, voir quitte carrément le projet en cas de résultats médiocres à son égard ; ce qui aurait pu avoir lieu si j'avais implémenté les différentes missions à choix multiples. My bad.
La devise de Doom, « Vigilo Confido », est celle du projet XCOM dans Enemy Unknown/Within. Deux mots en latin (Thalatin, IRP), évoquant la visée juste, la vigilance, la confiance. Soit, « J'ai confiance, je reste vigilant ».
De la même manière, il aurait été possible pour les personnages, si les recherches avaient été menées, de devenir des cyborgs ou des mutants, les premiers améliorés par la même technologie que Nellia, les seconds avec un dérivé de la JOIE. Les trois devises de XCOM auraient ainsi été utilisées, sur les écussons. « Vigilo Confido » pour les Gardes « normaux », « Bellator in machina » (« Guerriers dans la machine ») pour les gardes cyborgs ; et finalement « Mutare ad custodiam » (« Changer pour défendre ») pour les « mutants ».



Les trois dernières campagnes de la Garde Cendrée sont directement des références à XCOM. Les deux premières étaient Enemy Unknown et Enemy Within, la seconde Terror from the Deep, et finalement Apocalypse avec Come the Apocalypse.
L'idée des créatures de T'leth, le nom et la cité en elle-même, sont une référence aux aliens de Terror from the Deep, et à la mission finale du jeu.
Un event semi-canon, dans la même lignée que le Bar des héros brisés, aurait pu être débloqué par les joueurs. Il consistait à enquêter sur le site d'un crash d'une « pierre de feu dans le ciel »... et de tomber nez à nez avec trois Sectoïdes.

Doom
- Doom était un personnage secondaire oneshot, qui à la base, n'aurait jamais du sortir de son event. C'est la joueuse avec qui j'ai fait cet event qui, s'étant attachée au personnage, l'a sauvé...
- Son nom est évidemment une référence à Doom, le jeu vidéo légendaire, dont il tire son nom, l'usage excessif de violence au corps à corps et à l'arme à feu et sa passion pour l'extermination de démons.
- Le nom du corbeau, Praetor, est une référence au nom de l'armure du Doomguy dans Doom 4. La Division est ainsi une référence à une référence...
- En évoluant, Doom est devenu un peu plus proche d'un Commandant Shepard, malgré moi. Son utilisation excessive de techniques pragmatiques, ses façons de parler et tournures de phrase (« On se revoit plus tard », « Je dois y aller », « J'veux plus jamais voir cet endroit de ma vie ») sont directement prises de Shepard. L'un de ses alias criminels est Salomon Gunn, le nom d'emprunt de Shepard dans le DLC Stolen Memory...
- Le nom des Spectres est une référence à Mass Effect, les Spectres étant les agents d'élite du Conseil, un bureau spécial dont fait partie le Commandant Shepard.
- De tous ses tatouages, le plus intriguant est celui en latin, « Semper Iratus ». Signifiant « Toujours en colère », il est une référence aux Angry Marines, un chapitre custom créés par le board /tg/ de 4chan.
- Beaucoup de one-liners de Duke Nukem, Caleb (Blood) et de beaucoup de films d'action des années 80 ont été réutilisées par Doom...
- Ses armes sont basées sur des armes existantes, dont certaines sont encore utilisées de nos jours : Chérie est basée sur le classique fusil de chasse à double canons, plus particulièrement le Super Shotgun de Doom II ; Sophie est basée sur le Remington MSR (Modular Sniper Rifle), avec un corps en bois fictif ; le Doomstick est basé sur le Remington 880, avec ses mods officiels ; le Guerrier de la route est basé sur le H&K FP6, modifié pour avoir deux canons sciés ; le Meilleur ennemi de l'homme est un rip-off de l'AR15, particulièrement sa forme M4A1 ; le Trouve-Têtes est basé sur le Barrett M82, évidemment « amoindri » pour le rendre adapté au monde de Warcraft ; Valria (le minigun) est basé sur le M134 ; le SR9000 est basé sur le SCAR, notamment pour sa capacité à changer de calibre et de fonction ; Harry est inspiré par le Smith & Wesson M29, et porte donc le nom de son utilisateur le plus connu, l'inspecteur Harry ; Sic Semper Tyrannis est inspiré du Taurus Raging Bull, particulièrement de sa version en .500S&W qui a été abandonnée par son constructeur.
- Il était prévu que Doom s'équipe un jour d'un pistolet semi-automatique inspiré du Colt M1911, d'un fusil à plasma expérimental, d'un prototype de railgun et même d'un BFG...
- De la même manière, le personnage peut faire penser à un vétéran de la guerre du Vietnam (addiction au tabac et à l'alcool, tendances paranoïaques, amour pour le rock et les grosses bécanes sans quitter l'uniforme, dédain pour la guerre, PTSD, …). Tout est calculé.
- Jim Raynor (StarCraft) et Bradley Armstrong (LISA) figurent également parmi les inspirations.
- Doom était ainsi une version Warcraft du classique « Space Marine » de la littérature, du cinéma et du jeu vidéo de SF « Space Opera », de la même manière que les soldats d'Alien, de Starship Troopers, les gardes impériaux de Warhammer 40.000, les soldats de l'Alliance de Mass Effect, etc.
- Son attirance pour les elfes de la nuit, de sang et dans une moindre mesure les Draeneis est un clin d'oeil à moi-même : à ma tendance à romancer des personnages non-humains dans les RPG papiers et vidéos.
- Beaucoup des lignes de « drague » de Doom sont inspirés, sans distinctions, de celles de Tali'zorah et Shepard. Encore eux !
- Un des retours possible pour Doom aurait été d'être recruté dans la Garde sous le nom de LIIVI et de ne jamais redévoiler son identité. Créant ainsi une situation similaire à celle de Jack Morrison, plus connu sous le nom de Soldat 76...
- La voix « attitrée » de Doom est celle de Patrick Béthune, comédien ayant doublé Jim Raynor en VF, ainsi que le Soldier de Team Fortress 2, le capitaine Haddock du dernier tintin, etc.
- Son visage est calqué sur celui de Tom Angelripper, le bassiste et chanteur de Sodom.


Nellia
- Nellia est le personnage le moins Warcraft qui puisse exister. L'idée de jouer la banale elfe de la Nuit sentinelle m'agaçait d'avance, j'ai donc décidé de taper dans la SF, de nouveau.
- L'idée d'ajouter des éléments de Cyberpunk à son background, sa façon de parler et d'être provient du génialissime Perturbator. Nellia a été conçue comme étant un énième androïde féminin errant dans les rues de Nocturne City.
- Les thèmes et la bande-son générale de Nellia sont pratiquement tous tirés des œuvres de Perturbator, même si d'autres artistes de Synthwave m'ont inspirés. Mega Drive, Carpenter Brut, Magic Sword et l'excellent Vestron Vulture.
- L'imagerie générale marie le cyberpunk traditionnel type Blade Runner au film Noir, avec des inspirations du côté des pin-up robotiques d'Hajime Sorayama.
- L'histoire de la transformation de Nellia en machine et l'event de récupération du cerveau, même le nom de la zone (le Grand RIEN), sont des hommages au DLC Fallout : Old World Blues, pour New Vegas. Les Roboscorpions, les phrases qu'ils exclamaient, le dialogue avec le cerveau de Nellia... tout est un hommage assumé.
- Herbert le Roboscorpion de compagnie, devenu le pet de Mebana, est une référence à moi-même, plus précisément un mod que j'avais conçu pour avoir un Roboscorpion de compagnie, nommé... Herbert. J'étais tombé amoureux d'une des lignes en VF des Roboscorpions : « PIQUEUH-LES AU NOM DE TOUT CE QUE REPRÉSEEEEEEEEENTEUH MOEBIUS... ».
- La façon de parler de Nellia est inspiré d'Aegis, l'androide de Persona 3, ainsi que de Legion, de Mass Effect. La façon d'être de Nellia, robote féminin sexy se servant de son apparence pour mieux s'approcher, est une référence aux façons de procéder d'EDI/IDA, toujours de Mass Effect...
- Un des corps de remplacement de Nellia était un corps d'assaut, avec une tête tirant des lasers, un bras armé d'une scie circulaire, un autre d'un canon d'assaut... le tout en conservant l'apparence vaguement féminine. Un Assaultron de Fallout 4, oui.
- La voix de Nellia est celle de Yumi Fujimori (IDA, Wynne, ...).


Vhurn

- Vhurn fait partie de la « deuxième génération » de personnages, au même titre que Grinsky et Kathyr. Créée à Cataclysm.
- Elle est évidemment très inspirée de Poison (Street Fighter). Cheveux roses, pègre, goût pour les hommes, rumeur sur sa transsexualité...
- Elle a évolué pour ressembler à Trevor Phillips, le psychopathe de GTA V, dont elle tire pas mal d'éléments. Le tatouage « Cut Here », le surnom Trisha Philipps ainsi que sa tendance à changer de sujet et à surinterpréter ce qu'on lui dit en sont quelques exemples.
- Devenue chef de gang, j'ai décidé d'éviter le côté Cosa Nostra de la pègre et de continuer dans le barré et le volontairement bizarre et détraquer, en m'inspirant de la série Saints Row, particulièrement le troisième épisode. Vhurn est ainsi devenue encore plus décalée, encore plus bourrin... et encore plus monomaniaque.
- L'aspect « Professionnel » de la chose est tiré de la série Payday : L'utilisation de masques de clown, le nom de code Dallas, le costume cravate et les gants bleus, même le nom de son patron Bayne.
- Vhurn fait volontairement penser à Juri Han, Aria T'loak, Rayne, Lelith Hesperax et a beaucoup d'inspirations tirées des Eldars Noirs de Warhammer 40,000.
- La voix attirée de Vhurn est celle de Karen Strassman (Aigis de Persona 3, Poison, Mileena, Rouge the Bat, …)


Kathyr

- Certainement mon meilleur personnage. 'nuff said.
- Bien que faisant partie de la « deuxième vague », Kathyr a été conçue pendant Burning Crusade et n'a fait son apparition qu'à Wrath of the Lich King, à la toute fin de l'extension.
- Elle est IG connue sous l'apparence d'une humaine et d'une elfe de sang, mais est belle est bien une demie-elfe. Ce qui m'a causé quelques soucis avec les lorenazis... qui se sont évertués à me prouver qu'Arator n'existait pas.
- Kathyr a inauguré ma tendance à donner des surnoms à mes personnages. Elle a en effet été connue sous un paquet de nom. Raphaëlle de la Croix, Rachel Roth, Krystal, Kathyr, pour ne citer que ses plus connus.
- Kath a été conçue pour ressembler au Nécromancien de Diablo II (Xul), dont elle tire BEAUCOUP d'éléments, notamment l'intégralité des sorts dudit Nécromancien. Son alignement (Neutre – Neutre) est un alignement classique des nécromanciens de Dungeons & Dragons et ses dérivés, connu sous le nom de True Neutral Necromancer.
- L'autre inspiration majeure est évidemment Raven (Teen Titans), dont elle a hérité de l'imagerie du corbeau et des corvidés, les talons hauts, la capuche, le demi-sang, l'obsession pour le pouvoir, l'usage de magie noire et interdite, …
- La bissexualité de Kathyr n'a jamais été cachée, mais n'a cependant jamais été utilisée. Aucun personnage féminin joué n'ayant été capable de me marquer assez pour tenter une romance homosexuelle.
- Le nom de sa fille, Zelda, bien qu'étant une possible référence à la princesse du même nom... est en fait un hommage à l'opéra Griselda d'Alessandro Scarlatti, que j'ai vu pour la première fois « pendant » que Kathyr était enceinte.
- Kathyr est basée sur un de mes archétypes du RPG que j'aime toujours autant jouer : la sorcière Drow / Elfe noire. Il est ainsi possible de retrouver quelques références à des personnages ayant été Kathyr, mais sous un autre nom, dans son équipement...
- Ses capacités mentales, son statut de Prophétesse et le fait qu'elle soit aussi détestée des inquisiteurs et autres personnages « lumineux » est un évident hommage aux Eldars de Warhammer 40,000.
- La voix attitrée de Kathyr est celle de Françoise Escobar (Tali'Zorah, PJ Elfe de la Nuit, Sylvanas, Farseer Taldeer, Macha et Caerys du premier Dawn of War, …)
- Son physique est un mélange entre Macha et Taldeer, avec des éléments de Raven.

_________________
"Pourquoi tirer une fois quand on peut tirer quarante-six fois ?"

Attaque de Roflcopter sauvage, Orneval, 1972.

Avatar totalement badass, courtesy of Mebana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom
Administrateur
Capitaine
Humain Chasseur
Soldat Funeste
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 21
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Re: Doom : Les bonus du DVD   Sam 17 Juin - 12:42

Lidra

- Un évident hommage à Valla, la chasseuse de démons de Diablo III. Beaucoup d'éléments -si ce n'est tout- sont tirés d'elle. Le nom de la petite soeur, Halissa, provient de là. L'apparence générale, la façon de parler, le choix des armes et les méthodes de combat... Tout !
- Ses armes et leurs noms sont toutes des armes existantes dans Diablo III, mais avec une apparence Warcraft.
La Manticore est ainsi une arbalète (complètement craquée) à deux mains.

Grille d'objet de Manticore.
Ses deux arbalètes de poing sont le combo Rancoeur et Vengeance de Danetta.
Une chasseuse de démons équipée du Credo de Danetta
- Tout comme Doom, Lidra a eu plusieurs pets : Une renarde bleue, Krystal, clin d'oeil au personnage du même nom de chez Nintendo. Corax, le corbeau de Kathyr. Et un certain Pinceur, un crabe... un énième crabe.
- Le nom "Lidra" est celui d'une autre chasseuse de démons. Hormis le nom et le port d'une robe lilas pleine de couteaux, les deux n'ont rien à voir.
- Le nom de famille, Wyrtam, est le nom de Cye Wyrtam, un chasseur de démons référencé dans certains techniques passives et l'armure du Maraudeur. Pour justifier le fait qu'une elfe de sang porte un nom aussi peu elfique, l'idée de lui faire porter le nom de son village rasé s'est imposée.
- Son vrai nom de famille, Chanterose, n'a été découvert que trois ans après la création du personnage. Par Traynia.
- Jamais utilisé : Le vrai thème de Lidra. https://www.youtube.com/watch?v=uDmiQs6RLkY
- Ses titres ? Facile. "Vengeance incarnée", "Avatar de Natalya", "Orchidée", "Talon haut du Talion".
- De la même manière que Vhurn, le "vrai sexe" de Lidra a longtemps été une énigme. Elle aurait pu être un "trap" comme une vraie femme... Ce n'est qu'avec l'officialisation de Doom que son statut de femme fut confirmé. Sacrément confirmé.
- Profondément sadique et violente, aucune romance n'était envisageable avec elle. Ça n'a pas empêché certains d'essayer, et de se retrouver avec une yandere -dans le meilleur des cas.
- Si elle avait survécu à Come the Apocalypse, elle aurait pris la place de Doom pour le commandement de la Division. Et se serait révélée être une meilleure leader que lui...
- La voix "officielle" de Lidra est celle de Raphaëlle Valenti (Valla, évidemment, mais aussi quelques elfes noires dans TES V : Dragonborn, animatrice radio, voix-off dans des reportages sur la seconde guerre mondiale, ...)
- Son visage n'est pas celui de Valla, mais celui de Sophie Ellis Bextor.

_________________
"Pourquoi tirer une fois quand on peut tirer quarante-six fois ?"

Attaque de Roflcopter sauvage, Orneval, 1972.

Avatar totalement badass, courtesy of Mebana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom
Administrateur
Capitaine
Humain Chasseur
Soldat Funeste
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 21
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Re: Doom : Les bonus du DVD   Sam 17 Juin - 15:08

LISA

- Le thème de l'enfance malheureuse et des parents absents / abusifs / violents provient évidemment de mon propre passé, mais son traitement est un hommage à la série LISA, où les protagonistes des trois jeux, Lisa, Brad et Buddy, subissent et réagissent tous les trois de manière différentes.

- La Joie, évidemment. Ses effets, à court et long termes. Son utilisation. Son origine militaire. Les mutants qui en découlent...

- Le style de combat au corps à corps de Doom, bien que jamais utilisé, n'est autre que l'Armstrong Style, un art martial fictif inventé par le protagoniste de LISA : The Painful. Nul autre que Brad Armstrong.

- L'event Resort Island tournait autour d'un parc d'attraction transformé en base militaire, durant lequel les PJs ont pu avoir un aperçu des "moutons", des mutants à la chair poussant indéfiniment et devant être coupée... ces mutants existent dans LISA. Et sont affreusement laids.

- Pire encore, la fille du Dr. Yado, sauvée par Doom, porte le nom de Nancy. Il s'agit du véritable nom de Buddy, qui, dans LISA, est elle-même la fille... du Dr Yado, l'inventeur de la Joy. Son statut actuel est inconnu. À juste titre...

- Le concept de sacrifice, présent dans The Passing et Come the Apocalypse, provient en partie de LISA : The Painful. Il n'y a aucun bon choix, juste un moindre mal face à un mal moindre.

- La musique. LA MUSIQUE. La musique de LISA a accompagné quelques events, particulièrement ceux de Doom et mes events "de fin". La raison ? Elle est badass, singulière et vraiment efficace.

_________________
"Pourquoi tirer une fois quand on peut tirer quarante-six fois ?"

Attaque de Roflcopter sauvage, Orneval, 1972.

Avatar totalement badass, courtesy of Mebana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doom : Les bonus du DVD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doom : Les bonus du DVD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Mémorial-
Sauter vers: