La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Codex Nellia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doom
Administrateur
Capitaine
Humain Chasseur
Soldat Funeste
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 21
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Codex Nellia   Mer 3 Aoû - 17:04

TSD – Trident Sécurité et Defense
Dossier classé secret
Unité N3-LL-14


ARMEMENT

Remord

Dague à rouelles en gangracier appauvri
Poignée à bandes de cuir granuleux
Garde renforcée à l'adamantite trempée
Lame courbée, double tranchant

Utilisée conjointement avec sa « soeur » jumelle, Désespoir. Calquée sur les anciennes dagues de Séleste Corbelune, sa mère. Remord est tristement célèbre pour avoir été utilisée par Nellia afin d'assassiner un agent du SI:7 sur le point de découvrir des preuves accablantes sur Vhurn Ae'sland...

Désespoir

Dague à rouelles en gangracier appauvri
Poignée à bandes de cuir granuleux
Garde renforcée à l'adamantite trempée
Lame courbée, double tranchant

Utilisée conjointement avec sa « soeur » jumelle, Remord. Calquée sur les anciennes dagues de Séleste Corbelune, sa mère. Désespoir a, comme son nom l'indique, coupé l'herbe sous le pied d'un paquet d'assassins lancés à la poursuite de l'ancienne patronne de Nellia, Vhurn Ae'sland.

Misanthropie

Dague Main-gauche en acier-titan
Poignée à bandes en étoffes de tisse-givre
Garde absente
Lame rallongée et renforcée en saronite

Rarement utilisée par Nellia, cette arme a gagné son triste nom après des calculs faits par la synthétique. En effet, Misanthropie n'a jamais tué rien d'autre que des humains...

Phobie

Khukuri en ectofer
Poignée plaquée ivoire
Garde absente
Lame longue courbée, dentelée

Autrefois arme d’apparat d'un légendaire mercenaire tireur d'élite, Nellia s'en est emparée comme trophée de chasse une fois sa mission accomplie. Elle s'en sert désormais sur chacune des cibles identiques au tristement célèbre sniper...

Exécration

Pistolet semi-automatique
Calibre .22LR (Portée faible, puissance très faible, perforation assurée)
Crosse standard assombrie (Discrétion augmentée)
Canon extrêmement court (Portée amoindrie, puissance amoindrie, discrétion augmentée)
Silencieux professionnel interne (Discrétion augmentée, puissance amoindrie, tirs silencieux)

Conçu spécialement pour elle par l'ingénieur Ralf Grinsky, Exécration est un pistolet que Nellia garde avec elle quand elle porte sa « tenue d'infiltration en milieu mondain ». Pratiquement indétectable sauf à l'oeil de lynx, sa faible puissance n'en fait pas une bonne arme de ligne, mais un engin de mort redoutable dans les mains d'une femme fatale.

EQUIPEMENT

Tenue de combat

Une armure en cuir, légère et maniable, renforcée aux articulations par du cuir lourd. Dans des teintes vertes foncées, presque noires, l'armure fait penser à un exosquelette de silithide, voir à une carapace naturelle de démon. Le masque, qu'elle utilise avec sa tenue d'infiltration en milieu hostile, recouvre l'intégralité de son visage. Équipé d'un affichage tactique, il est relié à un scanner, directement implanté dans Nellia...

Tenue d'infiltration en milieu hostile

Son armure classique, en cuir renforcé de quelques pièces de kevlar et de métal aux endroits stratégiques. Aux couleurs tapant dans le marron et le vert sombre, l'armure s'adapte à de nombreux lieux pour l'aider à s'infiltrer. Mais l'atout majeur de la tenue d'infiltration en milieu hostile reste le plastron, conçu pour singer les corsets, à l'aide de ses lacets sur les flancs et de son décolleté laissant plus qu'il n'en faut de peau pour se faire une idée... et être assez distrait pour que la synthétique s'approche avec ses dagues.

Tenue d'infiltration en milieu mondain

Une longue robe fendue en satin, pièce unique du couturier Carlo Ferlgaled, au dos nu, faite d'à peine assez de tissu pour recouvrir ses seins et son fessier... Avec cela, une paire de collants soutenus par un porte-jarretelles en satin, à peine couvert de ladite robe fendue. Pour améliorer encore l'aspect, elle n'hésite pas à porter des escarpins vernis noirs, à talons aiguilles, d'une taille d'à peu près dix centimètres -avec lesquels elle n'est absolument pas à l'aise.
L'oeil habile, ou maladroit, remarquera aussi le pistolet semi-automatique...

Vêtements civils

Plusieurs maillots de corps, des pulls en laine, une veste en cuir, des pantalons, une jupe en laine, une autre jupe plus courte en soie, des chaussures de ville, des bottes de moto, un anneau en argent, un collier en or incrusté d'une émeraude. Une dizaine de paires de sous-vêtements standards, sans optique aguicheuse. Des collants opaques de plusieurs couleurs, violets, noirs et gris.

Lunettes en strass

Une paire de lunettes de luxe, en strass, aux verres teintés violets. L'habitué des vêtements hors de prix remarquera qu'il s'agit de lunettes de chez Chainsey, de la collection « 12 perceuses thermiques ».


POSSESSIONS

Peluche en forme de chouette

Une vieille peluche tâchée et recousue à quelques endroits. Une petite étiquette a été rajoutée, au niveau de la serre droite. Inscrit en Darnassien : « Talaria ».

Fiole en cristal


Une toute petite fiole faite d'un cristal pur. Un liquide translucide, virant au bleu brillant la nuit, est contenu à l'intérieur. On pourrait penser qu'il s'agit de l'eau venant d'un puits de lune.

GameTek 64


Une machine gnome dotée d'un périphérique de lecture de bandes magnétiques et de cartes perforées. Une des bandes intégrées est étiquetée « Mascottes de poche ».
D'après le petit tableau inscrit sur un bout de papier à côté de la machine, Doom et Nellia se battent en duel pour savoir qui aura le meilleur score sur Qiraji Wars...

Insignes inconnus

Deux plaques en métal, sans doutes prévues pour être portées aux épaulettes, marquées uniquement d'un numéro. « 212 ».

Féminin magazine numéro 435 : Spécial « Bien réussir votre vie de couple » - « Régime éclair »

Un magazine de « presse féminine », tout ce qu'il y a de plus banal. Barbouillé sur toutes les pages de morceaux de codes en binaire. En le traduisant, on peut se rendre compte que Nellia étudie les « comportements des organiques vis-à-vis de leurs partenaires de reproduction »...

Paquet de Doritus goût fromage à nacho

Offert par Doom il y a maintenant douze ans, ce paquet ne contient plus rien de bon... Non, vraiment. Ne mangez pas son contenu. La vraie question n'est pas « Pourquoi Doom lui aurait offert ça », mais plutôt « Pourquoi l'a-t-elle gardé et aussi longtemps ? »...

Bande magnétique

Une simple cartouche à bande magnétique, très usée, marquée d'une simple mention au marqueur : « Programme 212 ORGN ».

Cadre à photo

Un tout petit cadre en noyer, encadrant un portrait d'Alyona Bowyar.
En binaire, Nellia a inscrit les mots « Protéger. Servir. Devoir. » juste sous le visage de la Draenei.


Prologue : Couper le cordon

« ... »
Un coup.
« … arrête. »
Un autre coup.
« Arrête, s'il te plaît. »
Encore un autre.
« Arrête !
- Qu'est-ce qu'il y a Nellia ? … T'as quelque chose à dire ?
- Elle... ne vous a pas volé le ballon. C'est moi qui l'ai fait. »
Je me prend la rouste de ma vie. Des volées de coups de poings et de pieds.
« Ça t'apprendra à essayer de nous la faire à l'envers, paysanne. »
Je me relève. Ma robe est sale, pleine de boue, et déchirée... Je saigne. Mes genoux sont écorchés, mes mains aussi. J'ai du mal à ouvrir l'oeil. Mais au moins ces brutes sont parties...
« Merci Nellia... » dit une des petites filles. Je lui souris, en essayant de ne pas lui montrer ma dent cassée.
« Je t'en prie. »

Je traverse le bosquet qui sépare le terrain de jeu et le village. La belle forêt de Féralas... Les autres kal'doreis qui, comme nous autres, ne sont pas restés endormis, s'adonnent à leurs activités quotidiennes banales. S'occuper des puits de lune, rénover les habitations, s'occuper des champs, des vignes...
Père n'a jamais été un élément utile de la société elfique. Pas druide, nul en commerce, aucun talent autre que rester dans son fauteuil à boire du vin de prune. Encore plus maintenant que mère est partie...

Je rentre dans notre maison familiale, enfin, la ruine délabrée qui nous sert de maison. Pas rénovée depuis des années, Elune nous a bénit pour que cette chose ne nous soit pas encore tombé sur la tête.
Il fait sombre. Il a encore fermé les rideaux. Il est assis au milieu de la pièce principale, une bouteille dans la main, deux autres vidées sur le sol. Il tient le petit médaillon contenant le portrait de Mère dans ses mains...
« … une fois de plus. Ma fille rentre chez moi. ... »
Il marque la pause en avalant un peu plus de vin.
« … tabassée comme une merde. »
Il m'envoie la bouteille vide au visage. Il se lève, en s'essuyant les mains sur sa robe.
« Dans ta chambre. … Maintenant ! »

Je m'exécute, en baissant la tête. Ne pas croiser son regard... son regard vicieux porté sur... moi... mes formes. On me disait que je ressemblais à ma mère. C'était un compliment. Dans sa bouche, c'est un aveux. Il a envie de moi.
Comme il a eu envie de Tali.
Et d'Asyna avant elle.
Je suis la suivante... Mère...
Tout était si tranquille avant votre départ, Mère.

[Teasing Intensifies]

_________________
"Pourquoi tirer une fois quand on peut tirer quarante-six fois ?"

Attaque de Roflcopter sauvage, Orneval, 1972.

Avatar totalement badass, courtesy of Mebana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doom
Administrateur
Capitaine
Humain Chasseur
Soldat Funeste
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 21
Localisation : Los Santos

MessageSujet: Re: Codex Nellia   Mer 31 Aoû - 16:03

Bonus : Vallée Dérangeante


« Mademoiselle... Nellia Corbelune, c'est ça ? »
Je hoche la tête. Le gnome en blouse blanche me sourit. Le crâne dégarni, le visage ridé. Mais avec de la bienveillance dans son regard.
« Comprenez bien, mademoiselle Corbelune, que les elfes ne sont pas vraiment nos... cibles d'action. Votre peuple n'a jamais eu à subir la malédiction de la chair. Ce faisant, nous n'avons aucune idée de ce qu'il va vous arriver. Êtes-vous bien certaine de vouloir continuer les préparatifs ? »
J'incline une nouvelle fois la tête. Il ne semble pas apprécier.
« Bien... Sachez alors que... »
Il fait des gestes à ses assistants.
« … que nous allons tout faire pour conserver votre personnalité. Vos gênes. Ce que vous êtes. Vous allez pouvoir manger, respirer, et même vous reproduire.
- Inutile.
- Je pense l'inverse, mademoiselle. »
… me reproduire. Quelle perte de temps. Comme si quelqu'un un jour pourrait envisager l'idée que je puisse porter ses enfants.

La médecin gnome me place le masque sur le visage. Masque à gaz anesthésiant, à l'odeur de mécabécane neuve.
Plus de retour en arrière possible. Quand je me réveillerais, je serais libérée des contraintes des mortels. Des vivants... Des organiques.
« Doucement avec son utérus... là... »
Des organiques. Les organiques.
« … branchez-la sur la batterie au cobalt... »
Ne plus exister que pour un seul but.
« … structure connectée au cerveau... Retirez-le de la boîte crânienne.... »
Obéir.
« … ajout des sous-systèmes de reprogrammation automatisée... »
Protéger.
«  Et n'oubliez pas d'y inclure la première loi ! »
Servir.
« … tous les systèmes opérationnels. Même le programme de triche aux jeux de Fitzpatrick. Allumez-la. »

« Unité 212. Opérationnelle. »

Les gnomes n'ont pas menti. Je me sens exactement la même personne. Je suis Nellia Corbelune. Sans les défauts de la chair. Sans la futilité de l'existence. Sans les questions, sans les soucis de la biologie. La forme de vie ultime. La liberté et l'esprit d'un organique dans le corps parfait d'une machine. Une synthétique.
« Comment vous sentez-vous, Nellia ?
- Unité prête à recevoir ses premiers ordres.
- Tant mieux... car, nous avons beaucoup d'acheteurs potentiels.
- Unité prête à servir le maître désigné.
- Nous allons vous la montrer. »
Le gnome se retourne. Fait signe à ses assistants. Ils ouvrent la porte du laboratoire. Une elfe de la nuit en costume de banquier entre. Gants en latex bleus sur les mains. Bleus comme ses yeux. Bien éloignés du rose de ses longs cheveux.
« Madame Ae'sland... nous fait l'honneur de porter intérêt à...
La ferme, mec. J'sais parler toute seule encore. »
Son langage coupe son impression de déesse du sexe et de la finance.
« Nellia, c'est ça ? J'ai besoin d'un garde du corps compétent et fiable. Et tes concepteurs m'ont beaucoup parlé de toi pendant ces deux dernières années.
- Deux ans ?
- Ouais, t'es restée deux ans à te faire refaçonner la tronche.
- L'Unité n'est pas tombée de la table d'opération au moins ? »
Le professeur Fitzpatrick revient, tout fier de lui.
« Si ! Vous êtes tombée de la table d'opération quand TINKNOZZLE, cet imbécile, a mangé son déjeuner sur ladite table.
- Que s'est-il passé pour l'Unité, ensuite ?
- Eh bien... En tombant, TINKNOZZLE, toujours ce crétin, vous a marché sur la colonne vertébrale. La brisant en deux.
- Et ensuite ?
- Ensuite, rien. Mais ! Et bien... avant cela j'ai... malencontreusement renversé du café brûlant sur votre cœur. En confondant son bocal avec ma tasse.
- … L'Unité active ses processus d'émulation de la peur.
- Mais ce n'est rien en comparaison de ce qui est arrivé à votre cerveau. AVANT votre cœur. En fait, on... a confondu votre cervelle avec les restes de jambon d'hier soir. Du coup... »
L'elfe appelée Ae'sland, furieuse, lui envoie une droite monumentale avant de venir vers moi.
« On se tire d'ici, Nellia. Ramène ton joli cul en silicone. »

Nous franchissons la porte du laboratoire de Trident, la société qui venait tout juste de changer mon existence. Le temps de m'habituer aux nouveaux paramètres, me voilà déjà dans l'obligation de me mettre au travail...
« Hey, t'es Vhurn, c'est ça ? »
Un gros tas de graisse humaine descend d'une mécabécane customisée. Suivi d'acolytes portant le même genre d’accoutrements ridicules en cuir miteux et brodé.
« Y'a une sacrée prime sur ta tête, cocotte. Tu veux pas qu'on discute un peu de ce que tu pourrais faire pour nous faire oublier qu'on t'a vu ? »
Mon administratrice sourit. Elle me tend une valise. Le scanner révèle son contenu : Deux dagues. Répliques parfaites des vôtres, Mère.
Je m'en équipe en un clin d'oeil, discrètement, pendant que les organiques s'approchent de mon administratrice. Ils ont un comportement enregistré dans la base de donnée comme étant celui du désir de copulation. Elle se laisse faire, en surveillant ma position... Je me rapproche, discrètement, lentement. Masquant les bruits de mes pas comme je le peux. Usant des ombres de la ville gnome pour me fondre jusqu'à eux...
« On a vu ce que tu faisais dans les revues... Hé... On connaît même un mec qui est tellement à fond sur toi qu'il a fait graver ta silhouette sur son flingue. Pas mal h- »
Il n'aura jamais l'occasion de terminer sa phrase. Pas avec deux poignards en gangracier appauvri dans le dos. Pas avec cette blessure... Organique ridicule.
Je les extermine, tous, un par un. Ignorant leurs cris de bêtes, leurs comportement animal et leurs suppliques dociles de créatures inférieures qu'ils sont.
Leur sang a été versé. Mon administratrice est en vie. Et c'est tout ce qui importe.
Rien ne m'empêchera de suivre le protocole de protection. L'Administratrice Ae'sland dominera ce monde, si tel est mon programme.

_________________
"Pourquoi tirer une fois quand on peut tirer quarante-six fois ?"

Attaque de Roflcopter sauvage, Orneval, 1972.

Avatar totalement badass, courtesy of Mebana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Codex Nellia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Histoires du passé-
Sauter vers: