La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rapport] Récit sur la Réanimation d"une Wyrm de Givre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malwelch
Membre
Légionaire
Draenei Paladin
chevalier d'Argus
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 45
Localisation : Quelques part en Azeorth

MessageSujet: [Rapport] Récit sur la Réanimation d"une Wyrm de Givre.   Mar 28 Juin - 5:28

Rapport de réanimation d'un wyrm de givre

Les os massifs étaient presque ensevelis sous la neige, mais on ne pouvait se tromper devant la griffe sinistre qui dépassait, tordue dans une agonie solennelle. Les nécromanciens s'assemblèrent sans dire un mot, formant un cercle autour du corps du dragon. Ils restèrent immobiles pendant un moment, alors que le vent soufflait des bourrasques de neige tourbillonnant autour d'eux. Puis le rituel commença.

Des rayons de lumière impie émanaient du centre des os gelés, perçant à travers la neige et la glace jusqu'à ce que l'immense dépouille soit totalement exposée. Sur un geste du grand nécro-seigneur Antiok, les os tremblèrent et firent une embardée au-dessus du sol, avant de se mettre à tourner lentement sur eux-mêmes.

Les incantations des nécromanciens enflèrent alors qu'ils commençaient à donner conscience par la force aux restes de la créature. De violentes contorsions secouaient le corps tandis que la conscience du wyrm luttait contre sa réanimation corrompue. Un faible cri perça l'air et la bête fut soumise. Une lueur glacée s'alluma entre ses côtes béantes, se répandit le long de ses membres et prêta une lueur de vie étrange à ses orbites.

Le grand nécro-seigneur s'avança et dit : « Le roi-liche a jugé utile de vous réanimer pour servir le Fléau. Vous serez notre plus noble instrument de mort, faisant pleuvoir la douleur sur les villages de nos ennemis, vous régalant des vivants, et transportant nos meilleurs chevaliers de la mort. »

Le wyrm de givre les regarda et baissa légèrement la tête en signe d'accord. La conversion était terminée. Se dressant sur ses pattes arrières, il battit de ses ailes semblables à un éventail de couteaux dans le ciel.

_________________
A l'ombre de mon bouclier se cache mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Rapport] Récit sur la Réanimation d"une Wyrm de Givre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers: