La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Livre] La Porte des Ténèbres et la Chute de Hurlevent .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malwelch
Membre
Légionaire
Draenei Paladin
chevalier d'Argus
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 45
Localisation : Quelques part en Azeorth

MessageSujet: [Livre] La Porte des Ténèbres et la Chute de Hurlevent .   Mar 28 Juin - 3:15

Tandis que Kil'jaeden préparait la Horde pour l'invasion d'Azeroth, Medivh continuait à disputer son âme à Sargeras. Le roi Llane, noble monarque de Hurlevent, se rendit compte des ténèbres qui semblaient souiller l'esprit de son ancien ami.

Le roi Llane fit part de ses inquiétudes à Anduin Lothar, le dernier descendant de la lignée Arathi, qu'il avait désigné comme son lieutenant. Aucun d'entre eux n'imaginait pourtant quelles horreurs allait déclencher la lente descente de Medivh vers la folie.

Comme ultime incitation, Sargeras promit un grand pouvoir à Gul'dan s'il acceptait de mener la Horde jusqu'à Azeroth. À travers Medivh, Sargeras dit au démoniste qu'il pourrait devenir un dieu vivant s'il découvrait la tombe sous-marine où la Gardienne Aegwynn avait placé le corps désarticulé de Sargeras presque mille ans plus tôt.

Gul'dan accepta et décida qu'une fois que les citoyens d'Azeroth seraient battus, il trouverait la tombe légendaire et demanderait sa récompense. Désormais certain que la Horde servirait ses desseins, Sargeras ordonna le début de l'invasion.

Ensemble, Medivh et les démonistes du Conseil des ombres ouvrirent la voie connue sous le nom de Porte des ténèbres. Cette voie menait d'Azeroth à Draenor, et elle était assez vaste pour permettre à des armées de l'emprunter. Gul'dan envoya les éclaireurs orcs par la Porte pour explorer les terres qu'il entendait conquérir. Les éclaireurs, en revenant, assurèrent au Conseil des ombres que le monde d'Azeroth était prêt à tomber entre leurs mains.

Toujours convaincu que la corruption de Gul'dan allait détruire son peuple, Durotan se prononça une fois de plus contre les démonistes. Le brave guerrier affirma que les démonistes détruisaient la pureté de l'esprit des orcs et que cette invasion signerait leur perte. Gul'dan, ne pouvant tuer un héros si populaire, dut exiler Durotan et le clan Loup-de-givre dans les terres les plus reculées de ce nouveau monde.

Lorsque les exilés du clan Loup-de-givre passèrent le portail, quelques clans d'orcs seulement les suivirent. Ils établirent rapidement une base d'opérations dans le Noir Marécage, une zone sombre et marécageuse à l'est du royaume de Hurlevent. En se lançant à l'exploration de ces nouvelles terres, les orcs entrèrent immédiatement en conflit avec les défenseurs de Hurlevent.

Ces escarmouches ne duraient jamais longtemps, mais elles illustraient les forces et faiblesses respectives des armées en présence. Llane et Lothar ne furent jamais en mesure de rassembler des données précises sur le nombre des orcs et en furent contraints à spéculer sur les forces qu'ils auraient à affronter.

Il fallut quelques années à la majorité de la Horde pour venir sur Azeroth, et Gul'dan décida que l'heure d'une première attaque contre l'humanité était venue. La Horde lança toute sa puissance contre le royaume de Hurlevent, qui ne s'y attendait pas.

Alors que les forces d'Azeroth et de la Horde s'affrontaient partout dans le royaume, des dissensions se firent jour au sein des deux armées. Le roi Llane, qui croyaient les orcs bestiaux incapables de conquérir Azeroth, restait avec dédain dans sa capitale de Hurlevent. Mais le seigneur Lothar était convaincu que le combat devait être porté directement au coeur du territoire ennemi, et il eut à choisir entre ses convictions et sa loyauté envers le roi.

Choisissant de suivre son instinct, Lothar mit à sac la forteresse de Medivh à Karazhan avec l'aide du jeune apprenti sorcier Khadgar. Khadgar et Lothar parvinrent à vaincre le Gardien possédé, qui était sans doute possible la source du conflit.

En détruisant le corps de Medivh, Lothar et le jeune apprenti bannirent sans le vouloir l'esprit de Sargeras dans les abîmes. En conséquence, le pur et vertueux esprit de Medivh put survivre et continua d'errer dans le plan astral pendant des années.

En dépit de la défaite de Medivh, la Horde continua à prendre l'avantage sur les défenseurs de Hurlevent. Alors que la victoire de la Horde semblait inéluctable, Orgrim Marteau-du-destin, l'un des plus grands chefs des orcs, eut la révélation de la corruption et de la dépravation qui se répandaient dans les clans.

Son vieux camarade Durotan revint d'exil et l'avertit une fois encore de la trahison de Gul'dan. Les assassins de Gul'dan tuèrent immédiatement Durotan et sa famille, ne laissant en vie qu'un enfant en bas âge. Marteau-du-destin ignorait que le fils de Durotan avait été trouvé par un officier humain, Aedelas Landenoire, et réduit en esclavage.

Ce petit orc allait un jour devenir le plus grand chef que son peuple ait jamais connu.

Enragé par la mort de Durotan, Orgrim libéra la Horde de la corruption démoniaque et se mit à la tête des orcs en tuant l'homme de paille de Gul'dan, Main-noire. Sous son commandement vigoureux, la Horde vint finalement assiéger le donjon de Hurlevent.

Le roi Llane avait nettement sous-estimé la puissance de la Horde, et il regarda impuissant son royaume s'effondrer sous l'assaut des envahisseurs à la peau verte. Il finit par être tué par un des plus subtils assassins du Conseil des ombres, la demi-orc Garona.

Lothar et ses guerriers, en revenant de Karazhan, espéraient endiguer les massacres et sauver leur terre naguère glorieuse. Mais ils revinrent trop tard et trouvèrent leur bien-aimé royaume en ruine. La Horde continuait de ravager la région et s'emparait de toutes les terres. Forcés de se cacher, Lothar et ses compagnons jurèrent de reprendre leur royaume à n'importe quel prix.

_________________
A l'ombre de mon bouclier se cache mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre] La Porte des Ténèbres et la Chute de Hurlevent .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers: