La Garde Cendrée

S'ils se tiennent derrière toi, offre leur ta protection.
S'ils se tiennent à tes côtés, offre leur ton respect.
S'ils se tiennent sur ta route, ne montre aucune pitié.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Livre] Kel'Thusad et l’Avènement du Fléau .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malwelch
Membre
Légionaire
Draenei Paladin
chevalier d'Argus
avatar

Messages : 194
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 45
Localisation : Quelques part en Azeorth

MessageSujet: [Livre] Kel'Thusad et l’Avènement du Fléau .   Mar 28 Juin - 2:51

Des individus puissants, un peu partout dans le monde, entendirent la convocation mentale du roi-liche. Le plus notable d'entre eux fut l'archimage Kel'Thuzad, de la nation magique de Dalaran. Kel'Thuzad, l'un des membres de plus haut rang du Kirin Tor, le conseil suprême de Dalaran, était considéré comme un original depuis des années : ne désirait-il pas étudier les secrets interdits de la nécromancie ?

Ayant appris tout ce qu'il pouvait sur le monde magique et ses merveilles, il était frustré par ce qu'il considérait être, chez ses pairs, un manque d'imagination et du conservatisme. En entendant les puissants appels de Norfendre, l'archimage mit toute sa volonté à communiquer avec la voix mystérieuse. Convaincu que le Kirin Tor était trop immobiliste pour se saisir du pouvoir et de la connaissance des arts obscurs, il décida de se vouer à apprendre tout ce qu'il pourrait du puissant roi-liche.

Laissant là sa fortune et sa prestigieuse position politique, Kel'Thuzad abandonna la manière de vivre du Kirin Tor et quitta Dalaran à jamais. Attiré par la voix persistante du roi-liche qui résonnait dans son cerveau, il vendit ses nombreux biens et mit sa fortune à l'abri. Voyageant seul sur des centaines de lieues, sur terre comme sur mer, il atteignit finalement les rivages glacés de Norfendre.

Désireux d'atteindre la Couronne de glace et d'offrir ses services au roi-liche, l'archimage traversa les ruines ravagées par la guerre d'Azjol-Nerub. Kel'Thuzad constata de visu l'étendue et la cruauté des pouvoirs de Ner'zhul. Il réalisa petit à petit que s'allier avec le mystérieux roi-liche serait sage, mais pourrait aussi s'avérer fructueux.

Après de longs mois de marche dans les plaines désertiques et glacées, Kel'Thuzad atteignit finalement le glacier noir de la Couronne de glace. Il approcha bravement de la sombre citadelle de Ner'zhul et fut ébahi de voir les sentinelles mortes-vivantes s'écarter silencieusement pour le laisser passer, comme s'il était attendu.

Kel'Thuzad descendit dans les profondeurs de la terre froide et trouva son chemin jusqu'au bas du glacier. Là, dans l'immense caverne de gel et d'ombres, il se prosterna devant le Trône de glace et offrit son âme au noir seigneur des morts.

Le roi-liche se montra satisfait de sa nouvelle recrue. Il promit à Kel'Thuzad l'immortalité et un grand pouvoir en échange de sa loyauté et de son obéissance. Kel'Thuzad, désireux d'apprendre le savoir obscur, accepta sa première grande mission : retourner au monde des hommes et fonder une nouvelle religion qui adorerait le roi-liche comme un dieu.

Pour aider l'archimage dans sa mission, Ner'zhul ne toucha pas à l'humanité de Kel'Thuzad. Le magicien, âgé mais toujours charismatique, utilisa ses pouvoirs d'illusion et de persuasion pour s'attirer la confiance des démunis et des laissés-pour-compte de Lordaeron. Leur attention captée, il leur offrit une vision nouvelle de ce que pourrait être la société, ainsi qu'une nouvelle idole à adorer.

Kel'Thuzad retourna sous un déguisement à Lordaeron, et en l'espace de trois ans, il utilisa sa fortune et son intelligence pour fonder une fraternité clandestine d'hommes et de femmes à son image. La fraternité, qu'il appela Culte des damnés, promit à ses membres l'égalité sociale et la vie éternelle sur Azeroth en échange de leurs services et de leur obéissance à Ner'zhul.

Au fil des mois, Kel'Thuzad trouva de nombreux volontaires enthousiastes pour son culte parmi les travailleurs épuisés et saignés à blanc de Lordaeron. Etrangement, le but de Kel'Thuzad fut atteint facilement : la foi des citoyens en la Lumière se transforma rapidement en culte des pouvoirs obscurs de Ner'zhul. Tandis que le Culte des damnés augmentait en taille et en influence, Kel'Thuzad continua de se cacher aux yeux des autorités de Lordaeron.

Kel'Thuzad ayant réussi à Lordaeron, le roi-liche s'occupa des ultimes préparatifs de son assaut contre la civilisation humaine. Il enferma sa peste dans de nombreux artefacts portables nommés chaudrons du fléau, puis ordonna à Kel'Thuzad de transporter les chaudrons vers Lordaeron où ils seraient placés dans différents villages contrôlés par le culte.

Les chaudrons, protégés par les adeptes fidèles du Culte, allaient devenir des générateurs de peste et la répandre dans les fermes et les villes du nord de Lordaeron.

Le plan du roi-liche fonctionna parfaitement. De nombreux villages du nord de Lordaeron furent atteints presque immédiatement. Tout comme en Norfendre, les citoyens contaminés moururent et se relevèrent sous la forme d'esclaves fidèles du roi-liche.

Les adeptes conduits par Kel'Thuzad avaient hâte de mourir et de renaître au service de leur sombre maître. L'immortalité dans la mort les exaltait. Tandis que la peste prenait de l'ampleur, de plus en plus de zombies sauvages affluaient dans les terres du Nord. Kel'Thuzad regarda l'armée croissante du roi-liche et lui donna le nom de Fléau, un fléau qui allait bientôt marcher sur Lordaeron... et éliminer l'humanité de la surface de la terre.

_________________
A l'ombre de mon bouclier se cache mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Livre] Kel'Thusad et l’Avènement du Fléau .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Cendrée :: Rempart du Néant (RP) :: Bibliothèque :: Documents historiques-
Sauter vers: